Une Banque de Ressources Consacrées au Réveil 

Accueil
 
Articles et sermons
Auteurs
Biographies
Thèmes
Réveils

Ressources
Livres
Liens
Traduction
Le Ministère
Vision & Historique
Séminaires
Sentinelle de Prière
Contact
English
 

 

 

Christmas Evans
LA PRIERE FACONNE L'HISTOIRE
par David Smithers

Christmas Evans savait comment prier et par conséquent connaissait la puissance du Saint-Esprit. Il considérait la prière non comme une activité passive ou superficielle, mais comme une responsabilité qui doit être mise en pratique.

Christmas Evans, souvent surnommé " le John Bunyan du Pays de Galles ", naquit le jour de Noël de l'année 1766. " C'était un homme de prière éminent. La prière était son pain quotidien, la respiration même de son âme. Il se considérait lui-même comme revêtu, à travers Christ, de toutes les bénédictions de l'Evangile, et venait avec audace au trône de la grâce en tout temps de besoin. Durant toute sa vie de ministère, il passa la plupart de son temps dans la chambre secrète. Pendant plusieurs années, il avait l'habitude de se tenir en retrait trois fois par jour pour jouir d'un temps de dévotion, et se levait régulièrement à minuit dans le même but."

"Quand il devait prêcher à une association, ou à n'importe quelle occasion importante, il luttait durant des heures avec l'Ange de l'alliance, sans lâcher prise jusqu'à ce qu'il se sente lui-même revêtu de la puissance d'en-haut. " A ce moment-là, il sortait de sa cachette pour se rendre à la congrégation, tout comme Moïse sortait du tabernacle, après sa communion avec Dieu. " C'était son secret, persévérer dans la prière jusqu'à ce que l'onction de l'Esprit vienne. Bien qu'il s'habillât souvent de façon misérable et qu'il fût maladroit, de grandes foules venaient l'écouter prêcher et il y avait souvent des larmes, des pleurs et des excitations incontrôlables.

"A son arrivée en Angleterre, il trouva dix petites sociétés baptistes dans un état de distraction et d'apathie. Il était le seul serviteur de Dieu et il n'y avait pas un seul frère pour l'aider à plus de 200 kilomètres à la ronde. Il commença son œuvre avec ardeur et sérieux. Une de ses premières dispositions fut de programmer un jour de jeûne et prière dans tous les endroits où il prêchait. Il eut très vite la satisfaction de voir se produire un réveil qui se répandit très largement et dura sous son fidèle ministère plusieurs années. "

Ceux qui furent les témoins de cette grande période de bénédiction spirituelle rapportèrent que les gens étaient si touchés par les sermons d'Evans qu'ils dansaient littéralement de joie. Cela leur valut le surnom de "Sauteurs gallois". D'autres disaient que les gens ressemblaient aux habitants d'une ville ébranlée par un tremblement de terre, ils se précipitaient dans les rues, tombaient par terre, hurlaient et criaient à Dieu.

"En 1794, l'Association Baptiste du Sud tint une convention à Caermarthenshire. Evans y fut invité comme un des orateurs à cette occasion. Il dut faire un voyage d'environ 300 kilomètres. Il le fit à pied, armé de son héroïsme habituel, prêchant dans différents endroits tout le long du voyage. La réunion devait commencer avec trois sermons consécutifs, dont le dernier devait être prêché par Evans. La réunion se tenait en plein air, et la chaleur était très accablante. Evans se leva et commença son sermon. A peine avait-il parlé 15 minutes qu'une foule de gens se mirent debout, certains pleuraient, d'autres louaient, d'autres encore sautaient et frappaient des mains tout joyeux. Tout cela continua malgré la fin du sermon. Pendant toute la soirée, et durant toute la nuit, le bruit des réjouissances et des prières pouvait être entendu dans toutes les directions alentour. Et le jour qui commençait à poindre, réveillant le petit nombre de personnes qui s'étaient endormies de fatigue, renouvela l'espérance de l'enlèvement céleste."

Christmas Evans savait comment prier et par conséquent connaissait la puissance du Saint-Esprit. Il considérait la prière non comme une activité passive ou superficielle, mais comme une responsabilité qui doit être mise en pratique. Dans un sermon sur le Saint-Esprit, il nous rappelle cette vérité souvent négligée : "Christ intercède pour nous, sans nous et indépendamment de nous. Mais le Saint-Esprit intercède au travers de nous, plaidant dans nos prières par nos soupirs inexprimables. Il n'agit jamais sans nous. Il nous inspire la prière, mais c'est à nous d'agir par la prière. Il œuvre en nous afin que nous ayons le vouloir et le faire selon Son bon plaisir. Mais Il ne réalisera pas le vouloir et le faire à notre place !" Si nous voulons voir un réveil, NOUS devons prier !

Références:

  • Life & Sermons of Christmas Evans (Vie et Sermons de Christmas Evans), Joseph Cross
  • Deeper Experiences of Famous Christians (Expériences Plus Profondes de Chrétiens Célèbres), J. G Lawson

Source: The Watchword

Revenir en haut

 


Accueil | Auteurs | Biographies | Thèmes | Réveils | Livres/K7/CD | Liens | Traduction | Sentinelle 24-7 |  
Vision & Historique | Séminaires | E-mail

Copyright © 2003. Ensemble Rebâtissons la Maison.