Une Banque de Ressources Consacrées au Réveil 

Accueil
 
Articles et sermons
Auteurs
Biographies
Thèmes
Réveils

Ressources
Livres
Liens
Traduction
Le Ministère
Vision & Historique
Séminaires
Sentinelle de Prière
Contact
English
 

 

 

Edward McKendree Bounds
LA PRIERE FACONNE L'HISTOIRE
par David Smithers

"Les réveils figurent parmi les droits privilégiés de l'Eglise… Un réveil signifie un pasteur avec un cœur brisé. Un réveil signifie une Eglise sur ses genoux confessant ses péchés - les péchés des individus et de l'Eglise - confessant les péchés de son temps et de la communauté." - E.M. Bounds

E.M. Bounds, dans son livre "Prayer and Praying Men" (La Prière et les Hommes de Prière), écrivait : " Elie apprit de nouvelles et de plus importantes leçons sur la prière au moment de sa vie où il était caché loin de tout par Dieu et avec Dieu… " Cette affirmation est certainement vraie aussi pour l'auteur. E.M. Bounds fut un homme caché loin de tout par Dieu et avec Dieu dans la prière. Pendant la durée de sa vie il n'attira jamais un grand groupe de sympathisants, et n'obtint pas non plus la réussite et la réputation contrairement à ce que l'on pourrait s'y attendre. Après 46 années de ministère fidèle, il était encore de fait inconnu. Sur les huit ouvrages classiques sur la prière qu'il écrivit, seuls deux furent publiés pendant sa vie. Bien que caché et non reconnu de son vivant, E. M. Bounds est maintenant considéré par la plupart des évangéliques comme l'auteur le plus prolifique et le plus fervent au sujet de la prière.

E. M. Bounds naquit le 15 août 1835 et mourut le 24 août 1913. Il se peut que certains soient surpris par ce fait, pensant probablement que Bounds ait été un auteur contemporain, à cause de son style clair et direct. Jeune homme, E.M. Bounds exerçait dans le Droit avant de se sentir appelé au ministère. Il fut ordonné ministre méthodiste en 1859. E. M. Bounds travaillait aussi comme aumônier dans l'armée confédérale pendant la Guerre Civile. Il fut ainsi capturé et fait prisonnier de guerre pendant un temps court. Après son incarcération, Bounds retourna à Franklin, dans le Tennessee, où, lui et les Troupes Confédéres avaient expérimenté une défaite sanglante. Bounds ne pouvait pas oublier Franklin où tant avaient été ravagés par la Guerre Civile. " Quand le frère Bounds arriva à Franklin, il trouva l'Eglise dans un état désastreux. " Sur le champ il alla chercher une demi-douzaine d'hommes qui croyaient réellement dans la puissance de la prière. Tous les mardi soirs, ils se mettaient à genoux pour prier pour un réveil, pour eux-mêmes, pour l'Eglise et pour la ville. " Pendant plus d'un an, ce groupe fidèle invoquait le Seigneur jusqu'à ce que Dieu réponde finalement par le feu. Le réveil est descendu sans qu'il y ait eu auparavant d'annonce ou de plan, et sans que le pasteur fasse venir un évangéliste pour l'aider. "

Il devenait de plus en plus apparent que E. M. Bounds était doué pour construire et raviver l'Eglise. Ce prophète de la prière rendait souvent les prédicateurs mal à l'aise par son appel à la sainteté et ses attaques contre l'avidité pour l'argent, le prestige et le pouvoir. " Son appel constant au réveil ennuyait ceux qui croyaient que l'Eglise était essentiellement saine… " Dieu lui donna un grand mandat dans la prière, ce qui requérait une intercession journalière. Il labourait dans la prière en vue de la sanctification des prédicateurs, le réveil de l'Eglise en Amérique du Nord et l'extension de la sainteté parmi les chrétiens professants. Il passait un minimum de trois à quatre heures par jour dans la prière fervente. " Quelquefois, le vénérable mystique s'étendait sur le dos par terre et parlait à Dieu ; mais il passait plusieurs heures sur ses genoux ou allongé à plat ventre, et on pouvait l'entendre pleurer… "

W. H. Hodge, qui s'occupa de mettre la plupart des écrits de Bounds en impression, nous donne quelques aperçus de la vie de Bounds. Il écrit : " J'ai été parmi beaucoup de ministères et dormi dans la même chambre qu'eux pendant plusieurs années. Ils priaient, mais jamais je n'ai été impressionné par la moindre prière spéciale parmi eux, jusqu'au jour où un petit homme aux cheveux grisonnants, avec un œil comme l'aigle, arriva. Nous avions une convention de 10 jours. Nous avions quelques prédicateurs merveilleux autour de la maison, et l'un d'eux était affecté à ma chambre. J'étais surpris le matin suivant, de bonne heure, de voir un homme prendre le bain avant le jour, puis descendre et commencer à prier. Cela attira mon intérêt car j'étais dans le ministère, et souvent j'avais désiré rencontré un homme de Dieu qui priât comme les saints du temps apostolique. Le lendemain, il était debout en train de prier encore, et pendant dix jours, il se levait tôt pour prier pendant des heures. Je devins grandement intéressé et remerciai Dieu de l'avoir envoyé. 'Enfin', disais-je, 'j'ai trouvé un homme qui prie réellement. Je ne le laisserai jamais partir. "

Pour conclure, considérons quelques remarques de E. M. Bounds sur le réveil : "Les réveils figurent parmi les droits privilégiés de l'Eglise… Un réveil signifie un pasteur avec un cœur brisé. Un réveil signifie une Eglise sur ses genoux confessant ses péchés - les péchés des individus et de l'Eglise - confessant les péchés de son temps et de la communauté. "

Source: The Watchword

Revenir en haut

 


Accueil | Auteurs | Biographies | Thèmes | Réveils | Livres/K7/CD | Liens | Traduction | Sentinelle 24-7 |  
Vision & Historique | Séminaires | E-mail

Copyright © 2003. Ensemble Rebâtissons la Maison.