Une Banque de Ressources Consacrées au Réveil 

Accueil
 
Articles et sermons
Auteurs
Biographies
Thèmes
Réveils

Ressources
Livres
Liens
Traduction
Le Ministère
Vision & Historique
Séminaires
Sentinelle de Prière
Contact
English
 

 

 

Mordecai Ham
LA PRIERE FACONNE L'HISTOIRE
par David Smithers

Quel est le secret de l'onction du Saint-Esprit ? Est-ce que Dieu revêt les hommes plus ou moins au petit bonheur la chance? A t-Il des privilégiés ? Certainement pas ! La difficulté du côté de Dieu est de trouver des hommes qui soient prêts à payer le prix." Mordecai Ham était un homme prêt à payer la prix, ce qui entraîna par voie de conséquence qu'il fut puissamment oint du Saint-Esprit. Dès les premières années de son ministère, il vécut un certain nombre d'expériences extraordinaires avec le Saint-Esprit qui le préparèrent au rôle de prophète-revivaliste qu'il allait exercer plus tard.

Monsieur Ham écrit : "J'ai eu une expérience époustouflante de la présence du Seigneur. Je me suis senti si puissamment vaincu par la proximité du Saint-Esprit que j'ai dû demander au Seigneur de Se retirer de peur qu'Il ne me tue. Cela a été si glorieux que je n'ai pu en supporter davantage qu'une petite portion." A mesure que sa vie spirituelle s'approfondissait, il connaissait un succès en tant que revivaliste toujours croissant. Les fruits bénis du ministère de Mordecai Ham se voient par exemple dans un compte-rendu du journal de Jackson, au Tennessee, daté d'avril 1905. On peut lire sur le compte-rendu : "Le feu spirituel du grand réveil au Pays de Galles a t-il traversé l'océan et embrasé les cœurs des habitants de Jackson ? Il semblerait que cela ait commencé au réveil de la grande tente conduit par le pasteur M.F. Ham."

Le succès de Mordecai Ham n'était pas le résultat des méthodes d'évangélisation traditionnelles, mais le fruit de la puissance apostolique. Souvent, il sortait chercher les pires des pécheurs dans la communauté et une fois qu'il les avait trouvés, se mettait à prier et à intercéder pour eux dans la supplication jusqu'à ce qu'ils s'abandonnent à Christ, ce qui donnait lieu à une grande moisson des perdus. En d'autres occasions, il affrontait face à face des opposants entêtés à l'Evangile, leur déclarant qu'il prierait Dieu pour que soit Il les convertisse, soit Il les tue. Dans la biographie de Mr Ham, plusieurs incidents sont rapportés où ceux qui avaient résisté et s'étaient s'opposé au Saint-Esprit furent conduits à un prompt jugement." L'évangéliste rappelle avec une grande répugnance que des gens tombaient morts durant beaucoup de ses grandes campagnes. Des ambulances devaient venir pour retirer des corps de nos réunions." "Un bon nombre parmi les personnes qui avaient combattu ouvertement une réunion de Ham expérimentèrent une forme quelconque de mort violente peu de temps après." (Actes 5:1-11). Ainsi, tandis que le Saint-Esprit était répandu, certains étaient visités par le jugement alors que d'autres étaient sauvés et même physiquement guéris.

Charles Spurgeon affirma à propos "qu'une église dans le pays sans l'Esprit est plus une malédiction qu'une bénédiction. Si tu n'as pas l'Esprit de Dieu, ouvrier chrétien, souviens-toi que tu te tiens dans le sentier de quelqu'un d'autre; tu es un arbre stérile qui se tient là où un arbre fructueux pourrait croître." La claire compréhension qu'avait Mordecai Ham de ce principe spirituel l'aida à mettre en œuvre une stratégie pour atteindre les perdus. Sur ce point, il écrit : " Il y a beaucoup de chrétiens qui sont des personnes entre deux chaises. Ils se tiennent à la porte, s'attachant d'une main à l'Eglise alors que de l'autre ils jouent avec les jouets du monde. Ils sont à l'entrée et nous ne pouvons pas faire rentrer les pécheurs. Et tant que nous n'arrivons pas à avoir un certain nombre de gens droits dans le peuple de Dieu, nous ne pouvons pas espérer avoir des pécheurs régénérés. Maintenant ils m'accusent toujours de transporter avec moi un marteau pour briser le roc et de fracasser les membres de l'église avec. Oui, monsieur, je les fracasse; chaque fois que je descends, je butte sur un des gars qui sont entre deux chaises pour le faire sortir du couloir d'entrée, et chaque fois j'en fais déguerpir un à coups de pieds, je fais entrer un pécheur." Ce fut ce type de prédication biblique audacieuse qui amena un jeune garçon de 16 ans à Christ, nommé Billy Graham. On doit insister maintenant sur le fait que Mr Ham était continuellement un homme de prière zélée. "Quelquefois il passait des heures dans sa chambre à combattre avec Dieu." Il encourageait souvent les chrétiens à assister à des réunions de prière qui duraient toute la nuit et qui s'étalaient sur plusieurs nuits consécutives, afin de préparer correctement le terrain à la visitation de l'Esprit. Il apprit très tôt que la sagesse humaine ne pouvait pas accomplir l'œuvre du Saint-Esprit.

Pour conclure, considérons quelques unes des pensées de Mr Ham sur les obstacles à un véritable réveil : "Un de nos problèmes est que nous ne sommes pas disposés à nous humilier. Nous ne sommes pas prêts à abandonner nos opinions concernant la façon dont les choses devraient être faites. Nous voulons qu'un réveil vienne uniquement à notre façon à nous. On n'a jamais vu venir deux réveils qui se ressemblent. Nous devons les laisser venir à la façon de Dieu. Les gens ont honte d'admettre qu'ils ont besoin d'un réveil. Si vous n'êtes pas disposé à prendre sur vous la honte, alors vous la laissez reposer sur Jésus-Christ. Vous devez porter le reproche pour le péché de votre état d'indifférence, ou la cause du Maître doit le subir."

Références:

  • 50 Years On The Battle Front With Christ (50 Années sur le Front de Bataille avec Christ), E. E. Ham
  • Battle Front Messages (Des Messages sur le Front de Bataille), M. F. Ham

Source: The Watchword

Revenir en haut

 


Accueil | Auteurs | Biographies | Thèmes | Réveils | Livres/K7/CD | Liens | Traduction | Sentinelle 24-7 |  
Vision & Historique | Séminaires | E-mail

Copyright © 2003. Ensemble Rebâtissons la Maison.