Une Banque de Ressources Consacrées au Réveil 

Accueil
 
Articles et sermons
Auteurs
Biographies
Thèmes
Réveils

Ressources
Livres
Liens
Traduction
Le Ministère
Vision & Historique
Séminaires
Sentinelle de Prière
Contact
English
 

 

 

John Wesley Redfield
LA PRIERE FACONNE L'HISTOIRE
par David Smithers

Les propos suivants émanant de Catherine Booth devraient secouer tous ceux qui sont tièdes et indifférents. Elle écrit: "Plusieurs ne reconnaissent pas comme ils le devraient le fait que Satan a amené les hommes à dormir à poings fermés dans le péché et que c'est sa grande stratégie de les tenir ainsi. Il ne se soucie pas de ce que nous faisons s'il peut faire cela. Nous pouvons chanter des chants doux à longueur de journée, prêcher des sermons et dire des prières jusqu'au jour du Jugement Dernier, et il ne s'intéressera jamais à nous, si nous ne réveillons personne. Mais si nous réveillons le pécheur qui dort, c’est à ce moment là qu'il grincera des dents contre nous. C'est notre travail - réveiller les gens."

John Wesley Redfield fut un homme qui réveilla tant le pécheur endormi que le chrétien négligent. Quand Monsieur Redfield priait ou prêchait, des hommes et des femmes étaient touchés par Jésus et rentraient chez eux différents de ce qu’ils étaient lorsqu’il en étaient partis. Sous l'influence du ministère de Monsieur Redfield, les âmes tenues en esclavage par le péché furent amenées à la repentance et totalement libérées. Partout où il avait prêché, les églises, l’une après l’autre semblaient être affectées de la même manière.

A une occasion, Monsieur Redfield monta sur la chaire avec un fardeau particulièrement intense et lourd reposant sur son cœur. Sans hésitation, il commença son message en décrivant clairement ceux qui avaient vécu dans l'Eglise pendant des années sans vraie grâce salvatrice; qui s’étaient assis sous les auspices des ministres de l’Evangile les plus recherchés; qui avaient vu la vérité s’incarner d'avant eux et l’avaient néanmoins rejetée. Avec passion, il avertit ceux qui avaient évité le chemin étroit de la repentance et la croix de Christ. Alors que Monsieur Redfield parlait, l'Esprit Saint amena une saisissante conviction de péché sur la congrégation entière, au point de la faire trembler. Certains crièrent, certains tombèrent prostrés avant qu'ils ne pussent arriver à l'autel et d'autres tombèrent devant l'autel. Ceux qui avaient été touchés furent étendus par terre pendant des heures comme morts, les uns sur les autres, totalement impuissants, au point de boucher les allées. Exactement en même temps, à des kilomètres plus loin, des gens tombèrent aussi sous la puissance de Dieu dans la solitude de leurs propres maisons.

John Wesley Redfield dit de lui-même: "Dieu a fait de moi un homme rude et m'a donné un Evangile rude pour des cœurs rudes." Il prêchait la sainteté avec force partout il allait. Cela suscitait parfois une grande opposition, mais amenait aussi de grands résultats. Des églises mortes étaient ranimées, de nouvelles construites et les malades souvent guéris. La doctrine et l’onction de Monsieur Redfield n'étaient pas empruntées aux livres, mais nées dans la prière. "Fréquemment il gémissait comme s’il était dans les convulsions de la mort alors qu’il luttait dans la prière; c’est alors que la victoire venait. Les gens criaient, priaient et confessaient leurs péchés, plusieurs perdaient leur force et ne la retrouvaient pas jusqu'à ce qu'ils eussent promis d’obéir à Dieu." De telles manifestations de la puissance de Dieu accompagnait fréquemment son ministère. Lors des prêches de Redfield à New York, les gens sortaient de la maison où se tenait la réunion en courant par les escaliers de service, essayant d'éviter la conviction de l'Esprit Saint. Ils tombaient alors impuissants dans les rues sous la puissance de Dieu. Quand on les retrouvait quelques temps après, on pensait qu’ils étaient ivres et ils étaient mis la prison. La première nuit où cela arriva, les officiers s’émerveillèrent de ce que l'un après l'autre les anciens pécheurs rebelles avaient été retrouvés, repentants et louant Dieu.

La clef du succès de John Wesley Redfield était sa dépendance totale et implacable à Jésus Christ. Par beaucoup de d’épreuves, il avait appris qu'il ne pourrait rien faire vraiment sans Jésus. N'est-il pas vrai qu’une bonne partie de notre échec à amener des changements durables repose aux pieds de notre propre dépendance à nous-mêmes et de notre orgueil ? Nous devons retrouver notre simplicité et notre joie dans notre dévotion pour Jésus. Nous devons nous repentir et mettre de côté nos méthodes et programmes s’appuyant sur notre confiance propre afin d’embrasser de nouveau "la meilleure part", celle qui se trouve aux pieds de Jésus dans l'humilité et la prière (Luc 10:38-42).

Références:

  • The Life of John Wesley Redfield (La Vie de John Wesley Redfield), Joseph Terrill
  • Men and Women of Deep Piety (Hommes et les Femmes de Piété Profonde), Clara McLeister

Source: The Watchword

Revenir en haut


Accueil | Auteurs | Biographies | Thèmes | Réveils | Livres/K7/CD | Liens | Traduction | Sentinelle 24-7 |  
Vision & Historique | Séminaires | E-mail

Copyright © 2003. Ensemble Rebâtissons la Maison.