Une Banque de Ressources Consacrées au Réveil 

Accueil
 
Articles et sermons
Auteurs
Biographies
Thèmes
Réveils

Ressources
Livres
Liens
Traduction
Le Ministère
Vision & Historique
Séminaires
Sentinelle de Prière
Contact
English
 

 

 

Jérôme Savonarole
LA PRIERE FACONNE L'HISTOIRE
par David Smithers

Dans Jacques 5:10, nous sommes exhortés à "prendre exemple sur les prophètes". Une minutieuse étude des "Saints Hommes de l'Ancien Testament" peut embraser les flammes à la fois du sacrifice de soi et de la dévotion pleine de prière. Cependant, les exemples prophétiques ne sont pas confinés seulement aux pages des Ecritures. Bien que négligées, diffamées et oubliées, les torches prophétiques de Dieu ont toujours brûlé tout au long de l'histoire de l'Eglise. Un de ces prophètes enflammés était Girolamo Savonarole. A travers ses larmes, ses prières et sa prédication passionnée, les graines de la Réforme et du réveil prirent racine en Italie.

Né à Ferrara, en Italie, le 14 septembre 1452, Savonarole fut le troisième d'une famille de sept enfants - cinq garçons et deux filles. Pendant sa jeunesse, sa dévotion et sa ferveur grandissaient à mesure qu'il passait beaucoup d'heures dans la prière et le jeûne. A certains moments, il restait à genoux dans l'église pendant de nombreuses heures dans la prière fervente. Il était très contemplatif, et son âme était profondément blessée par le péché et la mondanité qu'il pouvait voir tout autour de lui. Le luxe, la magnificence et la richesse qu'affichaient les riches par contraste avec l'effroyable pauvreté des modestes paysans pesèrent lourdement dans son cœur sensible. L'Italie était la proie d'insignifiants tyrans et de prêtres iniques, et de ducs et de papes qui rivalisaient l'un contre l'autre pour le pouvoir et le contrôle politiques. Ces choses causèrent un grand chagrin dans sa jeûne âme qui brûlait de sainteté et de vérité. Il parlait peu, et était très réservé. Il aimait déambuler dans les endroits solitaires pour chanter ou plus souvent pleurer, donnant libre cours à ses émotions fortes qui déchiraient son cœur. " La prière était son unique grande consolation, et ses larmes tachaient souvent les marches de l'autel, où il recherchait le secours du ciel contre une époque vile et corrompue."

Un jour, il vit en vision les cieux ouverts, et toutes les futures calamités de l'Eglise défilèrent devant ses yeux. Il entendit alors la voix de Dieu le chargeant d'avertir les gens. A partir de ce moment, il fut convaincu de son appel prophétique, et fut soudainement rempli d'une nouvelle onction et d'une nouvelle puissance. Sa prédication était maintenant empreinte de la voix du tonnerre, et ses réprimandes contre le péché étaient si terrifiantes que les gens qui l'écoutaient arpentaient souvent les rues à demi étourdis, déconcertés et sans voix. Ses auditeurs étaient souvent si accablés de larmes que dans toute l'Eglise, le le bruit des sanglots et des pleurs résonnait en écho. Les travailleurs, les poètes et les philosophes, tous éclataient en larmes sous l'effet de sa prédication passionnée.

Le zèle et la prière de Savonarole semblaient s'accroître jour après jour. Lors de ses moments de prière, il tombait souvent dans une profonde transe. Souvent il était si complètement empoigné par la puissance du Saint-Esprit qu'il était forcé de se retirer dans un endroit éloigné. Certains de ses biographes relatent que lors de la veille de Noël de l'année 1486, Savonarole, debout sur la chaire, resta sans bouger pendant cinq heures, en transe, et son visage semblait irradier sur tous dans l'église.

L'influence de Savonarole grandit finalement plus que jamais. Les habitants de Florence abandonnèrent leurs livres viles et mondains. Tous priaient, allaient à l'église et les riches donnaient librement aux pauvres. Les commerçants restituaient leurs gains malhonnêtes. Tous les habitants abandonnèrent les carnavals et les vanités auxquels ils s'étaient adonnés, et firent un immense feu de camp avec leurs livres mondains, leurs images obscènes, et d'autres choses du même genre. Les enfants marchaient de maison en maison en procession, chantant des hymnes dans les rues. Très vite, les sermons audacieux de Savonarole excita la colère de beaucoup, et particulièrement du pape corrompu et des cardinaux de l'Eglise Catholique. Il fut alors menacé, excommunié et finalement, en 1498, sur ordre expresse du pape Alexandre VI, battu, étranglé et brûlé sur la place publique de Florence en Italie.

La vie de Savonarole illustre un grand nombre de qualités précieuses dont notre époque peureuse et distraite a désespérément besoin. Nous sommes stériles et déficients dans la prière, la patience, la pureté, et, ce qui est de première importance, dans un amour pour Jésus allant jusqu'au sacrifice. A moins que nous, corps de Christ, ne retournions à ces saints principes, une véritable réformation et un véritable réveil ne se produiront pas. Oh Seigneur, brise nos cœurs et ouvre nos yeux !

Références:

  • Deeper Experiences of Famous Christians (Expériences Plus Profondes de Chrétiens Célèbres), G. Lawson
  • Heroes of The Reformation (Héros de la Réforme), Richard Newton

Source: The Watchword

Lecture: Biographie de Jérôme Savonarole par Orlando Boyer

Revenir en haut

 


Accueil | Auteurs | Biographies | Thèmes | Réveils | Livres/K7/CD | Liens | Traduction | Sentinelle 24-7 |  
Vision & Historique | Séminaires | E-mail

Copyright © 2003. Ensemble Rebâtissons la Maison.