Une Banque de Ressources Consacrées au Réveil 

Accueil
 
Articles et sermons
Auteurs
Biographies
Thèmes
Réveils

Ressources
Livres
Liens
Traduction
Le Ministère
Vision & Historique
Séminaires
Sentinelle de Prière
Contact
English
 

 

 

Gilbert Tennent
LA PRIERE FACONNE L'HISTOIRE
par David Smithers

"Il m'est bon d'être humilié, afin que j'apprenne Tes statuts. " - Psaume 119:71

Ce fut sur le lit de l’affliction que Gilbert Tennent apprit à connaître Dieu. Aux environs de 1728, ce jeune ministre Presbytérien doué tomba gravement malade. N’ayant pas la certitude qu’il guérirait, il entra dans une profonde vision de l'éternité et dans un temps de repentance. Il écrivit : "Je fus alors extrêmement peiné d'avoir fait si peu pour Dieu ... Je priai donc Dieu de bien vouloir m’accorder une demi-année de plus. J'étais résolu à promouvoir Son royaume de toutes mes forces et quels que fussent les risques."

La prière de Monsieur Tennent fut exaucée et il fut ranimé tant dans son corps que dans son esprit. Il travailla avec labeur, comme jamais auparavant, à "sonner la trompette du jugement de Dieu et à alerter ceux qui se croyaient à l’abri en proclamant les terreurs du Seigneur." Il fut un homme littéralement consumé par une vision de la sainteté de Dieu. En conséquence, il avertit instamment les pécheurs entêtés et les hypocrites du jugement dernier et de l’enfer éternel.

L’oint George Whitefield écrivit de lui : "Les hypocrites devaient rapidement soit se convertir, soit enrager de colère à ses prédications. C’est un fils du tonnerre qui ne se soucie pas de la face de l'homme. Il est profondément sensible de l’état mourant et du formalisme dans l'Eglise Chrétienne dans ces composantes et a donné des témoignages honorables contre cela." Gilbert Tennent prêchait comme s’il "n’était jamais sûr de prêcher à nouveau et comme un homme mourant à des hommes en agonie."

Ses prédications étaient loin d'être typiques de son époque. Un historien "du Grand Réveil" décrit de la façon suivante les méthodes du ministre moyen : "L'habitude des prédicateurs était de s'adresser à leurs gens comme s'ils étaient tous pieux et n’avaient besoin que de l'instruction et de la confirmation. Ce n'était pas une chose commune de proclamer les terreurs engendrées par la violation de la loi et d’insister sur la nécessité absolue de la régénération."

Monsieur Tennent décrivit lui-même cette sorte de prédication populaire : "Ils affermissent souvent les mains des méchants en leur promettant la vie. Ils consolent les gens avant de les convaincre de péché; sèment avant de labourer; et s’occupent de construire une usine avant de poser les fondations. Ces constructeurs stupides renforcent la sécurité charnelle des hommes par leurs discours doux, égoïstes et lâches. Ils n'ont pas le courage ou l'honnêteté de pousser le clou de la terreur dans les âmes endormies!"

De 1736 aux années 1740, le ministère de Gilbert Tennent fut énormément béni dans la promotion du réveil parmi les moyennes colonies d’Amérique. Son ministère chevaucha et soutint les ministères d’hommes pieux tels que Jonathan Edwards et George Whitefield. Il portait avec lui les mêmes semences de réveil et lorsqu’il prêchait, le FEU DE RÉVEIL TOMBAIT.

Il doit être rappelé que l'Eglise américaine au 18ème siècle serait probablement morte et engloutie dans la pourriture desséchée sans le ministère oint de l'Esprit de Gilbert Tennent. Durant un des hivers les plus sévères à Boston, les gens avancèrent à travers la neige nuit et jour pour avoir le privilège d'entendre l’ardent Tennent prêcher. "Vous pourriez le critiquer; vous pourriez le louer; mais vous ne pourriez pas l'ignorer!" Personne ne sommeillait paisiblement quand il était dans les parages, pas même l'Eglise. Gilbert Tennent était en vérité, la voix de celui qui crie dans le désert : REPENTEZ-VOUS!

Il put courageusement avertir les hommes de la colère de Dieu parce qu'il avait courageusement agonisé et enfanté pour leurs âmes, "Souvent, son âme pleurait dans le secret sur l’orgueil et l'entêtement de ceux qui refusaient de se laisser convaincre." Durant tout son ministère, Tennent maintint dans la ferveur son ardeur et son amour pour Christ par la prière constante. "Il fit de la prière son occupation principale et celle de laquelle il se délectait le plus."

Proverbes 27:1 dit : "Ne te vante pas du lendemain, car tu ne sais pas ce qu'un jour peut te réserver." Nous n'avons aucune promesse concernant un autre jour ou même une autre heure, et cependant nous vivons et respirons trop souvent pour les choses de ce monde. Ce dont nous avons désespérément besoin, c’est d’une révélation de l'éternité, d'un enfer réel et d’un Dieu qui doit être aimé et craint! Si nous avions vraiment une telle vision, nous ne laisserions pas un seul jour passer sans instamment avertir le pécheur et le rétrograde. Nous ne laisserions pas une seule heure passer sans ardemment prier pour un vrai réveil envoyé du ciel.

Références:

  • The Log College (L’Université Log), Archibald Alexandre
  • The Great Awakening (Le Grand Réveil), Joseph Tracy

Source: The Watchword

Revenir en haut

 


Accueil | Auteurs | Biographies | Thèmes | Réveils | Livres/K7/CD | Liens | Traduction | Sentinelle 24-7 |  
Vision & Historique | Séminaires | E-mail

Copyright © 2003. Ensemble Rebâtissons la Maison.