Une Banque de Ressources Consacrées au Réveil 

Accueil
 
Articles et sermons
Auteurs
Biographies
Thèmes
Réveils

Ressources
Livres
Liens
Traduction
Le Ministère
Vision & Historique
Séminaires
Sentinelle de Prière
Contact
English

 

 

Jonathan Goforth
LA PRIERE FACONNE L'HISTOIRE
par David Smithers

Jonathan Goforth identifiait clairement le péché non confessé parmi les chrétiens comme l'un des principaux obstacles empêchant à Dieu d'envoyer un réveil.

"Vous devez avancer à genoux", ce fut-là le conseil que Hudson Taylor prodigua à un jeune missionnaire canadien du nom de Jonathan Goforth. Jonathan Goforth s'appliqua fidèlement et avec ferveur à suivre ce conseil tout au long de son travail missionnaire en Chine. Cependant, après treize années de prière consacrée et de prédication fidèle, et après ce que la plupart qualifieraient de ministère réussi, Goforth en vint à un point d'insatisfaction où son âme ne trouvait point de repos. Ce fut à cette période qu'un parti inconnu en Angleterre commença à distribuer des tracts sur le réveil de 1904 au Pays de Galles. Goforth fut profondément interpellé alors qu'il lisait ces récits. "Une nouvelle idée, une nouvelle conception de Dieu le Saint-Esprit commença à faire jour dans son cur." Il se livra donc à davantage de prière et d'étude de la Bible. Goforth se vit conduit par une vision fraîche, la vision d'une puissante effusion du Saint-Esprit.

Peu de temps après, il commençait à se retrouver dans la journée avec d'autres missionnaires pour prier pour un réveil. Ces hommes firent le vu devant Dieu et firent le serment l'un à l'autre de prier jusqu'à ce que le réveil vînt en Chine. En 1908, la prière et les rêves de Jonathan Goforth commencèrent à se réaliser. Goforth commença à aller dans différentes stations missionnaires où il amena ses amis missionnaires dans la prière. Alors de façon soudaine, la prière droite et sincère ouvrit la porte à la confession ouverte des péchés.

Ce fut à partir du moment où les chrétiens vinrent avec un cur purifié, confessèrent et abandonnèrent leur péché secret que le Saint-Esprit souffla comme un vent puissant. Vraisemblablement, cette confession de péchés honnête et ouverte fut la caractéristique la plus frappante du réveil. Partout où allait Mr Goforth le réveil éclatait, et presque toujours de la même façon. Premièrement, la prière était encouragée parmi les chrétiens, ce qui conduisait spontanément à la confession des péchés avec un cur déchiré et brisé. Et ensuite, comme un fleuve, les perdus étaient introduits dans le Royaume par milliers. " Les hommes étaient pénétrés comme avec du feu. " L'un après l'autre des croyants au cur brisé se jetèrent eux-mêmes dans la confession de tout péché secret. Monsieur Goforth identifiait clairement le péché non confessé parmi les chrétiens comme l'un des principaux obstacles empêchant à Dieu d'envoyer un réveil.

Walter Phillips nous décrit l'une des réunions de réveil que tenait Mr Goforth : "Immédiatement après que l'on pénétra dans l'église, l'on prit conscience de quelque chose d'inhabituel. L'endroit était rempli jusqu'à la porte et l'on pouvait voir une expression de révérence tendue sur chaque visage. Les gens s'agenouillaient pour prier, au début en silence, mais rapidement, ici et là, ils prièrent à haute voix. Les voix s'élevèrent, gagnèrent en volume jusqu'à former une grande vague de supplication unie qui grossit jusqu'au point de devenir un rugissement. Là je pus comprendre pourquoi le sol était si humide - l'atmosphère même était électrique et d'étranges impulsions remuaient les corps."

Quand Mr Goforth prêchait, "la croix s'enflammait comme un feu vivant dans le cur de tous les auditeurs. " C'était la personne de Jésus Christ qui était exaltée pendant tout ce réveil, et présentée comme le Roi et le Sauveur devant lequel tous devraient rendre compte. Au milieu de ce grand réveil, Jonathan Goforth prit conscience que toutes ses transpirations et ses grands efforts déployés dans le passé ne lui permirent de récolter que frustration. Il en vint à la ferme conviction que le réveil ne peut être engendré qu'au travers de l'humilité, la foi, la prière et la puissance du Saint-Esprit. Goforth écrit :

"Si le réveil est encore retenu, c'est parce que quelques idoles conservent encore leur trône; parce que nous plaçons encore notre confiance dans des schémas humains; parce que nous refusons toujours de nous confronter à la vérité inébranlable que 'ce n'est pas par la puissance, mais par Mon Esprit.'"

Source: The Watchword

Lecture recommandée: Biographie de Jonathan Goforth par Orlando Boyer

Revenir en haut

 


Accueil | Auteurs | Biographies | Thèmes | Réveils | Livres/K7/CD | Liens | Traduction | Sentinelle 24-7 |  
Vision & Historique | Séminaires | E-mail

Copyright 2003. Ensemble Rebâtissons la Maison.