Une Banque de Ressources Consacrées au Réveil 

Accueil
 
Articles et sermons
Auteurs
Biographies
Thèmes
Réveils

Ressources
Livres
Liens
Traduction
Le Ministère
Vision & Historique
Séminaires
Sentinelle de Prière
Contact
English

 

 

Articles et Messages d'Auteurs Anonymes ou Inconnus

Si Dieu t'appelle à ressembler vraiment à Jésus-Christ, tu seras conduit dans des chemins de crucifixion et d'humiliation que tu n'aurais certes pas choisis. Le Seigneur exigera de toi une telle obéissance que tu devras marcher absolument seul. Tu ne pourras te comparer à nul autre chrétien.

Qu’est-ce qu’une église centrée sur des programmes ? Une église centrée sur des programmes est une église qui met en place divers programmes en réponse à des besoins perçus, ou souvent simplement parce que " c’est ainsi qu’on fait les choses. " Ceci inclut l’école du dimanche, le culte du dimanche matin, les réunions informelles du dimanche soir, les programmes de musique, les ministères destinés aux enfants, les ministères de jeunesse, l’évangélisation (par les visites ou de porte à porte), les groupes orientés vers la mission, les groupes orientés vers le service, les demi-week-ends, les études bibliques, les réunions de prière, les comités de toutes sortes,… La liste pourrait continuer encore et encore.

En temps de réveil, le désir de se divertir et de retrouver un sentiment de bien-être se révèle pour ce qu'il est vraiment : une pauvre imitation de la joie de Dieu. Les prières retrouvées dans la Parole nous parlent de la joie comme étant un état désiré et la conséquence d'un acte de Dieu (Psaumes 85:6). La joie, contrairement au divertissement, devient l'empreinte de nos louanges. Dieu, Lui-même, se placera au centre et le Seigneur Jésus régnera comme le seul sujet de notre adoration.

Dans les temps de crise actuels, le Réveil de l’Église n’est pas un slogan, un programme ou une solution provisoire, mais une question de vie ou de mort. Pendant que la nuit de l’apostasie grandit, que les puissances de l’Antichrist deviennent plus menaçantes, que de graves troubles éclatent partout dans le monde et que l’on s’arme de plus en plus comme saisi par une fièvre malsaine afin de plonger l’univers dans un horrible chaos, nous lançons peut-être le dernier SOS à tous les chrétiens.

Allons-nous chercher à construire une union de chrétiens ayant peut-être les mêmes objectifs, le même langage, mais n’ayant pas Christ comme réel et unique but, ou voulons-nous nous attacher à poursuivre Christ afin de devenir un en Lui, et unis à Lui?

En période de réveil véritable, la passion pour la pureté, une conscience pure, et par dessus tout la gloire de Dieu deviennent si intenses qu'aucun prix n'est assez élevé à payer. Bien que ce ne soit pas nécessairement source de joie, le fait d'embrasser l'humilité et d'expérimenter le brisement est la seule façon de rencontrer la sainteté de Dieu. Tout comme Jésus a enduré la croix en vue de la joie qui lui était réservée (Hébreux 12:2), de même devons-nous endurer le brisement avant que la joie de Dieu puisse nous restaurer.

  • La Nécessité d'Un Réveil

    Alors que le mal grandit de plus en plus, la nécessité d'un réveil grandit aussi. Chaque jour la situation se dégrade et elle ne pourrait être mieux décrite que de la manière dont l'a fait le prophète Joël: "Ce qu'a laissé la chenille, la sauterelle l'a mangé; et ce qu'a laissé la sauterelle, le jélek l'a mangé, et ce qu'a laissé le jélek, le locuste l'a mangé." (Joël 1:4). C'est une manifestation de désolation et de mort.

  • Les Clés du Réveil

    Il existe plus d'une clé du réveil. Il est important que nous comprenions cette vérité afin de ne pas entraver l'œuvre du Saint-Esprit; ne jamais L'attrister, passant ainsi à côté du réveil.

  • Le Proche Règne Européen de l'Antéchrist

    Le système de l’Antéchrist qui vient très vite maintenant est fatalement d’essence caïnite (de l’univers de Caïn) et caractérisé par un règne religieux féminin et maternel (Caïn était exclusivement, spirituellement, psychologiquement et donc moralement parlant, le fils spirituel de sa mère Eve en position de rébellion vis-à-vis de l’ordre divin. Voir parole d’Eve en Genèse 4:1). Le système antéchristique qui va surgir, selon moi, en Europe de l’Ouest est donc redevable à l’univers de Caïn quant à ses fondements.

  • Au-Delà de la Prière

Dans les années 30, Edwin Orr parcoura le monde dans le but de sensibiliser les chrétiens à la prière en faveur d'un renouveau. Bien des années plus tard, il écrivait : "On m'a souvent dit que la première condition d'un renouveau est la prière. Cependant, les prières pour un réveil durent depuis des années, sans résultat. Il y a donc une condition plus importante."

Je vais commencer directement par la fin, en vous disant ce que l’Eglise n’est pas du tout. Il se peut que ce soit un défi qui vous amène à réfléchir. Après cela, j’utiliserai les Saintes Ecritures et l’histoire pour justifier et corroborer mes thèses. Car l’Eglise telle qu’elle se représente et fonctionne aujourd’hui n’a pas d’avenir.

Je vois qu’aux yeux de beaucoup, je suis tout juste une femme sachant lire. Ma simplicité vestimentaire et mon dépouillement justifient ce regard.

Pour obéir à Ton appel, ô mon Roi, j’ai laissé tomber mes diplômes, la recherche d’une position sociale, une quelconque reconnaissance professionnelle, et ai accepté d’endosser l’opprobre du balai, de la serpillière, du tablier et des couches de bébé.

Au XVIème siècle, les Réformés de France en particulier ont identifié la personne de l’Antéchrist avec celle du pape. Vu les prétentions pontificales ainsi que le fait qu'à cette époque c'était la papauté qui était le moteur principal de la persécution de l'Église, une telle identification pouvait parfaitement se justifier. Mais il ne faut pas oublier que le pouvoir politique ou religieux avec lequel l'homme impie peut temporairement s'identifier ne sera pas toujours le même. Le lieu d'attache précis du pouvoir antichrétien peut ainsi se déplacer et, en effet, se déplace souvent dans l'histoire. Au début de l'Eglise, il pouvait très vraisemblablement s'identifier avec ce que Paul appelle la Synagogue de Satan, pouvoir impie constitué par les autorités juives persécutrices des chrétiens. Plus tard, ce fut le pouvoir divisé des empereurs romains qui fut le point de mire de l'action de l'Adversaire.

Je vois qu’aux yeux de beaucoup, je suis tout juste une femme sachant lire. Ma simplicité vestimentaire et mon dépouillement justifient ce regard.

Pour obéir à Ton appel, ô mon Roi, j’ai laissé tomber mes diplômes, la recherche d’une position sociale, une quelconque reconnaissance professionnelle, et ai accepté d’endosser l’opprobre du balai, de la serpillière, du tablier et des couches de bébé.

Au temps de la reine Esther, Haman voulut détruire le peuple de Dieu (Esther 3); Mardochée demanda à Esther, sa fille adoptive, de parler au Roi Assuérus (Esther 4). Il s’agissait donc de la vie ou de la mort d’un peuple entier ! La reine Esther, interpellée par la situation et par Mardochée ("le Saint-Esprit"), résolut de s’humilier dans le jeûne et de convoquer le peuple :

 "Va, rassemble tous les juifs et jeûnez sans manger ni boire pendant trois jours, ni la nuit ni le jour." (Esther 4:16).

Après le jeûne d’Esther, nous voyons que la reine qui risquait sa vie en se présentant devant le roi, a été exaucée et ceci à deux reprises (Esther 5 et 8) : Un autre édit a été publié et les juifs reçurent l’autorisation de tuer leurs ennemis ! (Esther 8:7-17 et 9:1-16). Quel exaucement ! Quelle victoire ! Cette "mort à soi" de trois jours et trois nuits a été le déclenchement de cette succession de grâces.

Toute la bible présente la souffrance comme quelque chose de courant dans la vie des hommes de Dieu et en particulier des prophètes. Tout transpire la souffrance y compris dans les évènements rapportés. On s’aperçoit que des hommes intègres, droits, loyaux, purs dans leurs consciences, sincères, innocents, ayant des qualités vertueuses de coeur, ont beaucoup souffert, ont été rejetés, incompris, mis de côté, calomniés, frappés, torturés, tués, ...etc. Toute la vie humaine et même naturelle de ce monde est marquée par la souffrance sous toutes ses formes.

L'absence de la mère et du père bibliques, provoquée par la destruction du modèle de la mère au foyer, la multiplication des divorces, la déstabilisation des couples et des familles, et la démission des pères, est la tactique même de l'ennemi pour créer des personnes fragiles en des endroits névralgiques dans l'âme. Satan a inversé l'ordre créationnel dans la famille où la femme devient maintenant dominante et exerce une mauvaise influence et sur le mari et sur les enfants. Sur le plan spirituel, nous retrouvons cette même stratégie de falsification de l'autorité : le Saint-Esprit de Dieu est mimé par des esprits trompeurs dont les attributs sont essentiellement féminins (douceur, amour, tendresse, etc.) et qui se présentent sous le nom de la "Vierge Marie" dans l'Eglise Catholique.

Vous ne pouvez vous cacher derrière vos œuvres car votre première œuvre est d’aimer celles que le Créateur vous a confiées. Vous en êtes les gardiens. Ces propos sont sévères à l’égard des hommes, mais de même que Dieu s’est d’abord adressé à Adam après la tentation, de même Il vous demandera compte en premier. A cause du rôle et du rang de l’homme par rapport à son épouse, Dieu le regardera toujours plus sévèrement que le " vase fragile " qu’Il a confié à sa garde.

Il y a quelques années, le mouvement connu sous le nom de la "Bénédiction de Toronto" a touché beaucoup d’églises à travers le monde entier, particulièrement dans les nations occidentales. Ce mouvement a amené à sa suite quelques " étranges " manifestations spirituelles qui ont été la cause toute une controverse dans l’Eglise. Le but de ce chapitre est d’examiner les FAITS et les informations historiques concernant ce point particulier, de la façon la plus directe possible. Comme je l’ai dit précédemment, j’ai étudié l’histoire des réveils et des réformes depuis maintenant douze ans, et j’espère que cela m’aidera à donner une perspective informée et factuelle. 

L’influence du Saint-Esprit commençait à diminuer dès l’an 300, lorsque les leaders ont eu tendance à se fier à leurs propres capacités. C’est alors que l’Eglise a commis une de ses plus graves erreurs. Elle a abandonné ses libertés fondatrices qui faisaient la puissance de l’Eglise primitive et s’est étranglée elle-même, en transformant ses membres en spectateurs.

"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables." (2 Timothée 4:3) Il s’agit là d’oreilles qui sans cesse picotent du désir inconfortable de ce qui gratifie le goût d’un cœur charnel et égocentrique. Le temps dont a parlé Paul est maintenant venu. C’est le temps de la grande apostasie, de la grande séduction. En fait, c’est la dernière grande apostasie qui conduira vers l’Antéchrist. Cela signifie que nous sommes très, très proches de l’enlèvement de l’Eglise. Toutefois, quelle que soit la durée qui nous sépare de cet événement, que ce soit des mois ou des années, la situation de l’Eglise va devenir de plus en plus désespérée. La plupart des prédicateurs ne veulent pas prêcher la vérité, et la plupart des chrétiens ne veulent pas entendre la vérité. Le Saint-Esprit, ici au travers de Paul, dit clairement cela ! En d’autres termes, ce sont les temps les plus dangereux.

"La question des ministères féminins dans l'Eglise est rarement abordée avec la sérénité que mériterait un sujet aussi important. Beaucoup de docteurs de la Parole semblent incapables de l'évoquer en faisant abstraction de l'arrière plan féministe ou antiféministe, propre au milieu ecclésiastique et culturel dont ils sont issus.

De plus, pour certains d'entre eux, il est humainement impossible de rester indifférents aux frustrations secrètes, voire aux revendications affichées de leurs chères épouses. Personne ne songe à le leur reprocher, mais le handicap exégétique subsiste, et la Bible a toutes les chances de devenir l'alibi, plutôt que le solide fondement de la doctrine, ce qui est beaucoup moins excusable! [...]

Dans le Nouveau Testament, je ne vois aucun élément déterminant qui permette de distinguer les hommes des femmes dans la distribution des dons spirituels à l'église par le Saint-Esprit. A priori, tous les ministères sont donc ouverts aux femmes chrétiennes. En revanche, les relations entre hommes et femmes font l'objet de directives précises, motivées par des raisons d'ordre spirituel bien plus que culturel. Il en résulte une incontestable restriction de l'autorité que les femmes pourraient exercer sur les hommes, aussi bien dans l'Eglise que dans leurs foyers.

En conséquence, la question de savoir si les femmes peuvent ou non exercer tous les ministères m'apparaît comme un faux problème. "A mauvaise question, mauvaise réponse !" Le fond du problème ne concerne pas les dons qui seraient refusés aux femmes, mais bien les relations établies par Dieu entre les hommes et les femmes".

Ce serait bien qu'un jour vous ayez l'occasion d'aller dans une mine d'or ou d'argent et observiez le feu utilisé pour purifier l'or. C'est une fournaise ardente. Le rocher fond à tel point qu'il se transforme en huile; tout est rouge et incandescent, et il est purifié avec la chaleur. C'est là l'image que Jésus utilise pour parler d'un chrétien. Le Seigneur Jésus dit: "Je suis venu pour allumer un feu. Qu'ai-je à désirer sinon qu'il soit déjà allumé?" La Bible nous dit que Dieu est un feu dévorant. Nous ne pouvons pas séparer l'Esprit de Dieu, du feu de Dieu. Le feu du Saint-Esprit, c'est la sainteté de Dieu!

Revenir en haut


Accueil | Auteurs | Biographies | Thèmes | Réveils | Livres/K7/CD | Liens | Traduction | Sentinelle 24-7 |  Vision & Historique | Séminaires | E-mail

Copyright © 2003. Ensemble Rebâtissons la Maison.