Une Banque de Ressources Consacrées au Réveil 

Accueil
 
Articles et sermons
Auteurs
Biographies
Thèmes
Réveils

Ressources
Livres
Liens
Traduction
Le Ministère
Vision & Historique
Séminaires
Sentinelle de Prière

Contact

English

 

 

Articles et Messages d'A.W. Tozer

  • Le Réveil Pourrait Venir Cette Année

    Partout où je vais, ces jours-ci, parmi les personnes religieuses, elles parlent de réveil. Il semble qu'il y ait une notion fort répandue que si nous parlons suffisamment du réveil et que nous prions assez pour le réveil, il viendra. Ma raison de douter de la justesse de cette idée est qu'il semble que nous concevions le réveil comme une sorte de miracle bénin, une renaissance fébrile d'une activité religieuse, mais qui nous laisse, moralement, tels que nous sommes sauf que nous serons beaucoup plus heureux et beaucoup plus nombreux.

  • Cinq Voeux Pour Une Puissance Spirituelle

    Certains refusent de faire des vœux, mais dans la Bible vous trouverez beaucoup de grands hommes de Dieu dirigés par des engagements, des promesses, et des vœux. Le roi David n'était pas opposé aux vœux: " Ô Dieu ! Je dois accomplir les vœux que je t'ai faits : " a-t-il dit, " je t'offrirai des actions de grâce. " (Psaume 56:13). Mon conseil, dans ce domaine, est que si vous voulez vraiment la croissance spirituelle - la puissance, la vie, la joie, le réveil personnel dans votre cœur - vous feriez bien de faire des vœux et de tenter de les tenir. Si vous échouez, repentez-vous en toute humilité et recommencez. Mais gardez toujours ces vœux devant vous. Ils vous aideront à harmoniser votre cœur avec les vastes puissances qui sortent du trône où le Christ s'assied à la droite de Dieu.

  • L'Ancienne et la Nouvelle Croix

    Dans les temps modernes, sans être annoncée et passant presque inaperçue, une nouvelle croix est apparue dans les milieux évangéliques. Elle ressemble à l'ancienne croix, tout en lui étant différente. Les similitudes sont superficielles mais les différences fondamentales.

  • Poursuivre Dieu avec Assiduité

    Nous avons été pris au piège de la bobine d'une logique artificielle qui insiste sur le fait que si nous L'avons trouvé, nous n'avons plus besoin de Le chercher. Au milieu de ce grand vide, je le reconnais avec bonheur, il y en a qui ne se satisferont pas de cette logique superficielle. Ils admettront la force de l'argument, et ensuite ils s'en détourneront avec des larmes pour rechercher quelqu'endroit solitaire pour prier: "Oh Dieu, montre-moi Ta gloire."

  • La Croix Est Une Chose Radicale

    Le changement d’attitude vis-à-vis de la croix que nous observons dans l’orthodoxie moderne ne prouve pas que Dieu a changé, ni que Christ a adouci Son exigence de nous voir porter la croix; il signifie plutôt que le christianisme actuel s’est éloigné des normes du Nouveau Testament. Nous nous sommes tant éloignés à vrai dire qu’il faudra pas moins qu’une nouvelle réforme pour restaurer la croix à sa vraie place dans la théologie et la vie de l’Eglise.

  • La Loi du Dirigeant

    Un ministre doit commencer par vivre ce qu'il voudrait enseigner, sans quoi il serait comme un berger qui essaie de pousser ses moutons. C'est pourquoi, il doit chercher à cultiver son propre cœur avant d'enseigner au cœur des autres. Si une bonne connaissance de la doctrine biblique représente pour lui de verts pâturages, il peut, par de longues études et un enseignement soigné, conduire les autres aussi loin qu'il l'a été lui-même, c'est-à-dire, les amener à une connaissance intellectuelle de la doctrine. Mais il lui sera impossible de leur donner une compréhension de cœur de ce qu'il n'a pas vraiment vécu.

  • L'Omission du Troisième Couplet

    Une des expressions les plus communément entendue pendant les louanges en assemblée est une directive du conducteur de louange: " Chantons le 1er, le 2ème et le dernier versets." ou " Laissez de côté le 3ème verset, s'il vous plaît." Soit, nous ne prêterons pas attention au fait que le conducteur de louange sous-entend assurément couplet et non verset. Nous avons tous tellement tendance à manquer de précision dans nos discours que nous ne pouvons nous permettre d'être exigents entre nous. Pourtant, il semblerait que tout homme qui accepte une position qui le place devant un public devrait connaître la matière avec laquelle sa position requiert qu'il soit familier. Je suppose que ce n'est pas d'une grande importance que le 3ème couplet soit si souvent omis lorsqu'on chante des cantiques mais, juste pour la remarque, disons que les personnes qui louent sont privées de la bénédiction du cantique par cette omission si, comme c'est souvent le cas, le cantique traite d'une grande vérité chrétienne suivant un plan de sermon. Omettre le couplet, c'est perdre un lien dans un raisonnement en or et réduire énormément la valeur de tout le chant.

  • Regardons les Choses en Face

    C'est l'Esprit Saint qui répand l'amour de Dieu dans nos cœurs (Romains 5:5) et l'amour est cité parmi les fruits de l'Esprit (Galates 5:22). Mais si notre vie quotidienne révèle que le fruit n'est pas présent, nous ne pouvons pas supposer qu'il l'est - "parce que la Bible le dit". L'absence de l'amour tel qu'il est décrit dans 1 Corinthiens 13 est la preuve de l'absence de l'Esprit, ou tout du moins qu'il n'agit pas en nous. Telle est la seule conclusion honnête. Nous ne pouvons pas nous permettre de n'être pas candides dans toute cette affaire.

  • Le Dernier Péché à Partir

    Pour un vrai chrétien il faut accepter de perdre l'approbation du monde. Mais nous sommes tellement humains que ce désir de plaire à notre entourage reste présent, longtemps après que les autres péchés sont maîtrisés. La plupart du temps, nous contournons la difficulté en limitant le nombre de personnes dont nous cherchons l'approbation. Tout d’abord, nous ne nous soucions plus de l'approbation des gens du monde, car nous considérons qu'il est impossible de leur plaire. Ensuite viennent le libéral, le moderniste, le sectaire, et d'autres comme eux. Enfin, nous nous félicitons de ce que nous "ne craignons la face d'aucun homme", que nous sommes des saints intrépides, qui portent leur croix sans se soucier de ce qu'en pensent les hommes.

  • Nous Ne Devrions Pas Avoir Peur de Regarder

    En lisant l'histoire d'hommes comme Wesley et Finney, nous sommes frappés par le courage dont ils ont fait preuve face aux tribulations qu'engendrait leur œuvre pour Dieu. En tous lieux et à toutes heures, ils ont osé proclamer haut et fort le fond de leur pensée sur les religions et les prophètes, en leur accordant la valeur qu'ils méritent. Ainsi, ils étaient capables d'identifier les faux éléments qui menaçaient de nuire à la Parole de Dieu. Voici un art à développer, surtout à l'époque dans laquelle nous vivons. Nous avons tendance à être effrayés à l'idée d'annoncer aux autres ce qui pourrait venir de Dieu, de peur que nous violions l'esprit de l'amour ou que nous imposions des mains indignes sur l'arche .

  • Le Consolateur Promis, le Saint-Esprit: Permanence de la Pentecôte

    J’aimerais vous parler d’un sujet qui passe pour être assez controversé, et qui est basé sur le deuxième chapitre du livre des Actes. Je n’ai toutefois nulle intention d’en faire l’objet d’une controverse, mais plutôt un objet d’utilité. Je ne crois pas à une répétition de la Pentecôte, mais à une continuité de la Pentecôte; et permettez-moi de vous dire qu’il y a une grande différence entre les deux. J’aimerais essayer de découvrir avec vous les éléments durables de la Pentecôte, tels que décrits dans le livre des Actes. Qu’est-ce qui est venu et est resté ? Qu’est-ce qui est venu et n’est pas resté ? Maintenant, comme je l’ai déjà mentionné, je ne crois pas que la Pentecôte doit être répétée, mais qu’elle doit se perpétuer. Je ne pense pas que la Pentecôte est venue puis partie, mais qu’elle est venue et est restée, et que nous la vivons encore aujourd’hui. Si seulement nous savions cela !

  • La Sainteté Personnelle Est Prioritaire

    Je me propose d’affirmer que cette recherche romantique du bonheur est aussi mauvaise que la recherche frénétique de l'argent, du succès ou du prestige. Cela ressort d'un malentendu immense sur nous-mêmes et sur notre vraie condition morale. Personne se connaissant à fond ne peut vraiment croire qu'il ait le droit d'être heureux. Le fait qu’une personne ait une petite révélation sur l'état de son propre cœur suffit pour qu'elle se tourne contre elle-même et avoue que Dieu a raison de la condamner. La doctrine du droit incontestable de l'homme à être heureux est anti-Dieu et anti-Christ et le fait qu'elle soit si largement acceptée révèle l'état moral de cette société qui y croit.

  • Notre Faible Niveau d'Enthousiasme Spirituel

    Il y a quelque chose de frappant dans la vie de nos chrétiens d'aujourd'hui, c'est leur bas niveau d'énergie spirituelle, leur manque total d'enthousiasme moral ! Je ne crois pas qu'il soit nécessaire de le prouver; nous portons en nous la preuve dans nos propres cœurs et nous le voyons également dans la conduite de nos amis chrétiens. Nous acceptons cela et tranquillement nous continuons notre route en évitant de penser aux conséquences !

  • La Charrue Avant les Miracles

    Un bref examen de conscience révélera que l'Église, tout comme ses membres, est devenue une terre inculte. Elle a passé à travers ses premiers labeurs, et maintenant elle en est venue à accepter une manière de vivre plus facile. Elle se contente d'organiser ses programmes inoffensifs avec suffisamment d'argent pour payer les factures et un nombre de membres suffisamment important pour sauver son avenir. Ses membres regardent maintenant leur église pour la sécurité qu'ils y trouvent, plutôt que pour la direction qu'elle peut leur donner dans la bataille qui se livre entre le bien et le mal. Elle est devenue une école plutôt qu'une caserne; ses membres, en effet, sont des étudiants et non des soldats. Ils étudient les expériences des autres au lieu de chercher à vivre leurs propres expériences. Le seul chemin vers la puissance, pour une telle Eglise, c'est de sortir de sa cachette et de prendre, une fois de plus, le dangereux chemin de l'obéissance. Sa sécurité est son plus grand ennemi. L'Eglise qui craint la charrue rédige sa propre épitaphe; mais l'Eglise qui emploie la charrue marche sur le chemin du réveil.

  • Nager à Contre-Courant

    Je crois que le besoin impérieux de notre temps n'est pas seulement celui d'un réveil, mais d'une transformation radicale qui aille à la racine de nos maladies morales et spirituelles, traitant les causes plutôt que les conséquences, le mal plutôt que les symptômes. Tout bien réfléchi, je pense que, dans les circonstances actuelles, ce n'est pas du tout d'un réveil que nous avons besoin. Un réveil de grande envergure du christianisme tel que nous le connaissons actuellement en Amérique pourrait s'avérer être une tragédie morale dont il nous faudrait un siècle pour nous relever.

  • Pas de Compétition

    C’est dans la nature de la religion de Christ de ne pouvoir être promulguée par des actes compétitifs. L'origine ... Cela a été exprimé en premier lieu par notre Seigneur dans Ses souffrances pour notre salut puis cela s'est reproduit encore et encore dans tous les actes ... de bonté réalisés par Ses disciples les uns pour les autres et pour le monde qui souffre. La compétition vient de l'amour de soi. Les hommes concourent pour gagner quelque chose pour eux-mêmes, et de ce fait, ceci implique nécessairement que quelqu'un d'autre perde ce qu'ils gagnent. De cette idée, on déduit que les deux esprits sont opposés. On ne peut pas chercher son intérêt et être désintéressé en même temps.

  • Être Délivré de la Peur Charnelle

    La peur charnelle peut prendre deux formes opposées. Nous pouvons avoir peur de faire ce que nous savons devoir faire, ou avoir peur de ne pas faire ce que nous pensons que les autres attendent de nous. Agir avec courage, c'est savoir se situer entre ces deux extrêmes.

  • Les Considérations Financières Tuent la Religion

    Tout intérêt financier dans la religion est mortel. Aussitôt qu'un homme s'emmêle de considérations financières, il cesse d'être un prophète, et devient un fils de Mammon. Son cœur dégénère et son esprit commence à mourir. S'il remplit un devoir religieux, accomplit un acte moral, exige une réforme, ou prêche une doctrine dans le seul but d'assurer son revenu, il n'est plus un vrai berger, mais un mercenaire.

  • Nous Devons Posséder Une Vraie Foi

    Beaucoup trop de chrétiens croient que Christ est un peu plus qu'une idée ou encore mieux, un idéal, mais Il n'est pas une réalité. Des millions de croyants parlent comme s'Il était réel mais agissent comme s'Il ne l'était pas. Notre position actuelle doit toujours être découverte par la manière dont nous agissons et non par la manière dont nous parlons. Nous pouvons et nous devons démontrer notre foi par nos œuvres.

  • Le Coût de la Négligence

    Dans le milieu de la chrétienté évangélique même, il est apparu ces dernières années des tendances dangereuse et attristantes qui nous éloignent de la foi biblique. Un esprit a été introduit qui n'est sûrement pas l'Esprit de Christ; des méthodes utilisées qui sont complètement charnelles; des objectifs adoptés qui n'ont pas un seul verset des Ecritures pour les justifier; un niveau de comportement accepté qui est pratiquement identique à celui du monde - et il n'y a guère une seule voix qui se lève pour s’opposer. Et ce, en dépit du fait que bien des saints qui honorent la Bible se plaignent ensemble de la conjoncture spirituelle actuelle et de la fin dangereuse qu'ils voient en cela.

  • La Valeur d'Un Bon Foyer

    L'institution la plus ancienne du monde est le foyer familial. Ses débuts remontent au jardin que Dieu a planté vers l'Est dans Eden, où Il avait placé l'homme et la femme qu'Il avait créés. Voilà dans quelles conditions idéales a été créé le foyer, l'unité sacrée de la société humaine. Durant de longs siècles, il a amassé autour de lui une couronne de richesses de belles associations et souvenirs.

  • Comment Eprouver les Esprits

    Nous vivons à une époque qui met l'âme humaine à l'épreuve. «L'Esprit dit expressément que dans les derniers temps quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience.» Nous nous trouvons en plein dans ces jours et nous ne pouvons pas les fuir. Nous devons remporter la victoire tout en vivant dans la mêlée, car c'est là la volonté de Dieu à notre égard. Aussi curieux que cela paraisse, le danger aujourd'hui est plus grand pour le chrétien fervent que pour celui qui est tiède et satisfait de lui-même. Celui qui recherche les choses les meilleures de Dieu, brûle d'entendre toute personne capable de lui offrir un moyen permettant d'y accéder. Il soupire après quelque nouvelle expérience, quelque aspect saillant de la vérité, quelque action de l'Esprit qui puisse l'élever au-dessus du niveau mortel de la médiocrité religieuse qui l'entoure et pour cette raison, il est disposé à prêter une oreille favorable à tout ce qui est nouveau et merveilleux dans la religion, surtout si cela est présenté par quelqu'un doué d'une personnalité séduisante et réputé pour sa très grande piété.

  • Le Don de Discernement Prophétique

    Nous avons besoin aujourd’hui de prédicateurs prophétiques ; pas simplement des prédicateurs de prophétie, mais des prédicateurs avec le don de prophétie. La parole de sagesse fait défaut. Nous avons besoin de nouveau du don de discernement sur nos chaires. Il ne s’agit pas de la capacité à prédire ce dont nous avons besoin, mais de l’œil oint, de la puissance de pénétration et d’interprétation spirituelles, de la capacité d’évaluer la scène religieuse telle qu’elle est vue de Dieu, et de nous dire ce qui se passe réellement.

  • Chacun Devrait Prier Comme s'Il Etait le Seul à Pouvoir Prier

    Thomas Kempis écrivait que l’homme de Dieu devrait davantage se trouver chez lui dans sa chambre de prière que devant le public. Il n’est pas exagéré de dire que le prédicateur qui aime à se trouver devant le public est rarement préparé spirituellement pour être devant ce dernier. Il est probable que la prière convenable fasse qu’un homme hésite à apparaître devant un auditoire.

  • Trois Facteurs Qui Font Une Bonne Oeuvre

    Chaque chrétien veut faire le bien. Il sait que ce ne sont pas ses bonnes œuvres qui le sauvent, mais il sait aussi que les bonnes œuvres découlent de son salut et qu'elles en sont la preuve. Et il sait qu'un jour il se tiendra devant le trône du jugement de Christ, et qu'il devra rendre compte de ses actes, et sera rétribué selon ses œuvres faites dans la chair, qu'elles soient bonnes ou mauvaises.

  • Est-ce Que Ceci Pourrait Être Notre Besoin le Plus Critique?

    La grande déficience à laquelle je me réfère est le manque de discernement spirituel, particulièrement parmi nos responsables. Le fait qu'il peut y avoir une si grande somme de connaissance biblique et si peu de perspicacité, si peu d'acuité morale, est l'une des énigmes du monde religieux d'aujourd'hui. Je pense qu'il est tout à fait exact d'affirmer qu'il n'y a jamais eu auparavant une époque dans l'histoire de l'Eglise où autant de personnes ont pris part à des études bibliques comme aujourd'hui. Si la connaissance de la doctrine biblique était une quelconque garantie de piété, notre époque, sans nul doute, serait connue dans l'histoire comme le siècle de la sainteté. Au lieu de cela, elle pourrait bien être connue comme l'âge de la captivité babylonienne de l'Eglise, ou l'âge de la mondanité, quand celle qui professe être l'Epouse de Christ se permet d'être courtisée, avec succès, par les fils déchus des hommes en nombre incroyable.

  • Le Test Décisif: Modifier la Vérité

    IL Y A UNE GRANDE DECISION QUE CHAQUE DENOMINATION doit quelquefois prendre dans le développement de son histoire. Chaque église doit aussi la prendre soit à ses débuts, soit peu de temps après - généralement peu de temps après. En définitive, tout comité doit faire face à cette décision et doit la réitérer en permanence, non pas à travers une seule grande décision prise une fois pour toutes, mais par une série de petites décisions s'additionnant les unes aux autres pour former l'unique grande décision. Chaque pasteur doit y faire face et continuer à renouveler sa décision sur ses genoux devant Dieu. Finalement, chaque membre d'église, chaque évangéliste, chaque chrétien doit prendre cette décision. C'est une question dont l'issue peut amener le jugement sur cette dénomination, cette église, ce comité, ce pasteur, ce responsable et sur leurs descendants et leurs enfants spirituels.

  • Un Appel Adressé aux Prophètes Modernes

    Tozer insistait sur l'importance d'enseigner aux gens à adorer Dieu. "Amenez-les loin, conseillait-il, des réunions frivoles pour les introduire dans un culte d'adoration plein de dignité et de signification. Enseignez-leur à chanter quelques uns des anciens cantiques de l'Eglise - des hymnes qui glorifient Dieu, des hymnes qui aient pour eux une certaine signification."

Revenir en haut


Accueil | Auteurs | Biographies | Thèmes | Réveils | Livres/K7/CD | Liens | Traduction | Sentinelle 24-7 |  Vision & Historique | Séminaires | E-mail

Copyright © 2003. Ensemble Rebâtissons la Maison.